J-1

Bonjour V.

J-1 , voici tes dernières instructions pour ta première séance.

Lorsque tu arriveras devant ma porte, tu frapperas 5 coups et je te répondrai à mon tour de 5 coups. Tu sauras ainsi que tu ne t’es pas trompée de porte.

Repère le bouton de la lumière du couloir, sur le mur un mètre à droite de ma porte d’entrée, et attends que la lumière s’éteigne.

Déshabille toi alors entièrement, range tes habits et tes chaussures dans un grand sac que tu auras pris la précaution de prendre avec toi et passe ta tenue d’aspirante souillon, telle que je te l’ai déjà décrite :
– tissu pourpre percé d’un trou pour passer la tête
– cordelette/ceinture
– rien d’autre, bas ou quoi que ce soit de la panoplie usuelle de la petite salope de séductrice qui me croit tombé du dernier parapluie – cela serait 1) hors contexte 2) mal me connaître – la séduction est dans ce que l’on est, pas dans ce que l’on parait.
– et pieds nus.

Rallume alors la lumière, frappe un coup à la porte puis place toi devant le judas et commence à compter très lentement et intelligiblement à voix haute.
Je te regarderai à travers l’œilleton, et profiterai du spectacle de ta bouche docile, me réjouissant d’avance en imaginant mon sexe s’y enfoncer comme il le fera dans quelques secondes. Puis, lorsque tu auras atteint le nombre 12, je te ferai entrer.

Mais attention, si tu comptes trop vite je n’aurais pas le temps de déguster, et je n’ouvrirai pas. Tu devras recommencer.

Une fois entrée, tu me donneras ton portable, ton sac, puis mon assistante te passera les menottes ainsi qu’un collier de travail et une laisse.

Ne regarde pas mon assistance, même et surtout si elle est à ton goût, et ne lui parle pas. Je lui ai donné permission de te gifler si tu venais à le faire.

Ensuite, à genoux sur la règle en fer posée au sol, tu viendras me sucer – tu m’as dit être une experte, prouve le moi alors – puis mon assistante prendra le relai sur la règle pendant que tu débarrasseras la table des restes de notre diner.

Non, ne fais pas la vaisselle. Avec les menottes ce serait malaisé et tu risquerais de me casser quelque chose. Et puis, voir un dominant passer lui même l’aspirateur et la serpillière parce qu’une maladroite à pieds nus a laissé choir le seau à champagne, j’ai déjà vu de bien prometteuses séances partir en quenouille pour moins que cela.

Pendant sa turlutte, il est bien possible que ma jalouse d’assistante fasse tout pour que je lui en mette un petit coup dans les pattes en premier, avant toi ; tu sais la compétition que les femmes se font attaviquement entre elles … ;-
C’est à pleurer, de tels enfantillages, mais bon !

Alors j’irai la baiser, chouineuse comme elle serait ensuite si je ne le faisais pas, mais vite fait, promis. Nous irons dans le lit de l’alcôve d’à coté. Toi, tu installeras la nappe en vinyle sur la table, tu monteras dessus et m’attendras à 4 pattes. Si tu désires te caresser en attendant, inspirée peut-être par quelques gémissements que tu entendrais, ne te prive pas, je t’en prie, c’est cadeau.

Ensuite je reviendrai vers toi. Tu me lécheras et nettoieras consciencieusement la bite, les couilles, ainsi que le creux de chaque aine, rends moi propre comme un soudard neuf.

Je commencerai alors à m’occuper de toi et des petites perversions que tu m’as dit avoir, espèce de dégouttante. Mais, n’aie crainte, je n’en pense pas un mot. J’ai relu en détail la liste de pratiques que tu m’as envoyée, et elle m’inspire assez, je l’avoue.

Pour finir, j’espère que sous mes airs de Matamore qui se la joue, tu verras et comprendras que je suis juste un homme normal, qui aime le sexe un peu plus que de moyenne peut-être, et un peu plus tordu, mais surtout qui aime et respecte, malgré toutes les horreurs que je peux parfois leur dire, les belles complices à cul rouge dont la vie nous fait, à elles et à moi, comme cadeau de nous rencontrer.

A demain, de 20h à 22h.

D’Ange, Heureux de sa vie, et surtout des J-1 et des J 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *